Quels sont les matières premières utilisées dans les parfums ?

Fragrances de Grasse
Posted in ConnaissancesFragrances

Quelle est la composition d’un parfum vendu aujourd’hui dans le commerce ? Quelles sont les différences entre parfum naturel et parfum de synthèse ? Pourquoi les parfums conçus avec des molécules synthétiques sont-ils mal perçus ? En quoi les composants naturels seraient-ils plus adaptés ?

Composition d’un parfum : matières premières synthétiques et naturelles

Les marques de luxe vendent aujourd’hui des parfums créés à partir de matières premières naturelles et synthétiques. Un grand nombre de parfums sont basés sur des matières premières naturelles (comme les parfums de Grasse par exemple). Cependant, par facilité, économie, ou encore écologie, la matière première naturelle est recréée en laboratoire par la main de l’homme. Le monde de la bougie parfumée ne fait pas exception car il dépend bien évidement de la parfumerie !

De plus, grâce à la chimie et l’art subtil de la parfumerie, des combinaisons et alliages incroyables et uniques sont réalisés et élaborés pour créer de nouvelles fragrances. Certaines techniques novatrices (l’headspace) permettent, en outre, de saisir des odeurs impossibles à distiller normalement, comme celle d’une forêt, par exemple, et de la recréer de manière totalement artificielle.

Différences entre molécules synthétiques et molécules naturelles

La molécule de synthèse

La molécule synthétique, conçue par le chimiste imite la molécule naturelle. La molécule est réfléchie et créée en laboratoire en associant plusieurs molécules odorantes, arômes et solvants, dans le but de se rapprocher le plus possible, de ressembler à ce qui existe dans la nature. L’objectif premier est de recopier des notes olfactives naturelles. Chaque année, plus de 2000 molécules sont inventées, alimentant une créativité sans limite. Synthétiser est obligatoire dans certains cas, lorsque le composant naturel imité se raréfie, son utilisation devient interdite ou trop réglementée. Synthétiser revient à sauvegarder la nature en quelque sorte.

Dans d’autres cas, toutes les techniques possibles pour capter l’essence (expression, distillation, extraction, etc.) de certaines fleurs (comme le muguet), certains végétaux ou fruits ne donneront absolument rien, car ces matières premières naturelles se trouvent être trop fragiles ou contenant trop d’eau.

La molécule naturelle

L’utilisation de matières premières naturelles, aujourd’hui, dans les parfums est un gage de qualité et de prestige. Le naturel est en vogue, il est rassurant et s’inscrit dans une démarche bio et éthique de plus en plus affirmée. Les parfums de synthèse sont parfois mal perçus, critiqués, véhiculant une image négative, accusés d’allergies et de réactions sur la peau.

L’utilisateur se tourne alors vers le naturel. Il est à la recherche de produits à la composition plus transparente, moins artificielle. Ce nouveau marché s’avère être un grand défi pour tous les parfumeurs. Il existe, en effet, seulement quelques centaines de molécules naturelles contre plusieurs milliers de synthétiques. Les combinaisons sont donc plus complexes, limitées et rares.

Sans chimie, pas de parfumerie moderne

Il faut être bien conscient que sans synthèse chimique, il n’y aurait point de parfums comme nous les connaissons aujourd’hui.

Les techniques modernes de chimie permettent des combinaisons inédites. En effet, les notes musquées ou boisées n’existent pas dans la nature. Les molécules synthétiques permettent donc d’aller au-delà, en créant sans cesse de nouvelles possibilités, de nouvelles combinaisons et ainsi de nouvelles émotions.

L’industrie du parfum sait accorder le naturel et l’artificiel pour des résultats uniques.

There are no reviews yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart